Jan.01

Les ressources de financement – BTS MUC – 2010

I) Les ressources de financement internes

 

A)    Les amortissements

 

1) Définition : L’amortissement  est  la répartition d’un coût d’une immobilisation en fonction de sa durée.

Toutes les immobilisations sont amortissables sauf celle qui ne perde pas de leurs valeurs en raison de leur utilisation.

Le mode d’amortissement et sa durée son définit par des règles juridiques.

 

2) Amortissement linéaire :

  1. a) base : on considère que la perte de valeur sur chaque année est constante. C’est la valeur d’origine du bien.
  2. b) Le taux d’amortissement : c’est un taux appliquer a la valeur d’origine pour calculer le montant de l’annuité.

= 100 %/ sa durée d’amortissement. Pour 5 ans on a  20 %

  1. c) Annuité d »amortissement

 

Pour la première année, on calcule au prorata  temporis

Un achat  effectue le 15 juin à 18500 €

Il est amortissable en 10 ans

 

3) Amortissement dégressif

Il se base sur l’actualisation, il est plus intéressant de disposer de 100 aujourd’hui que de 100 euro plus tard donc il est plus intéressant d’amortir une somme plus importante les premières années.

 

a) base : Valeur d’origine diminué de la somme des amortissements pratiqué a cette date. La base change d’année en année

  1. b) taux d’amortissement : En multipliant le taux linéaire par l’amortissement
  2. c) Annuité : Basse d’amortissement * taux d’amortissement. La première amène on fait le prorata temporisa

Lorsque le taux d’amortissement linéaire devient supérieur au taux dégressif on passe à un amortissement linéaire sur cette année restant

 

Valeur d’origine : 50 000 € HT

Date de mise en service : octobre 2008

Coefficient : 2

Durée 5 ans

 

Taux linéaire sur période restante Année Valeur en début de période Amortissement ou annuité Valeur en fin de période
100/5 = 20 % 2008 50000 50 000*0.4*3/12=5000 50 000-5000=45000
100/4 = 25% 2009 45000 45000*0.4=18000 45000-18000=27000
100/3 = 33.3 2010 27000 27000*0.4=10800 27000-10800=16200
100/2 = 50 % 2011 16200 16200*0.5=8100 16200-8100=8100
2012 8100 16200*0.5=8100 8100-8100=0

Taux dégressif = taux linéaire * coefficient = 20 % * 2= 40 %

 

 

B) Les provisions

Elle constate une charge ou un risque qui ne se réalisera que dans le futur mais qui est lié à un événement survenu à la cour de l’exercice. Comme on n’a de certitudes ni sur la date ni sur le montant de la charge on estime une provision.

EX : litige avec un fournisseur ou client, de grosses réparations à prévoir…

C) Les dépréciation

Elle constate une diminution de valeur d’un élément d’actif.

EX : sur une immobilisation non amortissable, dépréciations des éléments d’actifs, produit

Vêtements démodés, dépréciations de clients…

 

 

 

II) Les ressources de financement externes

A)  L’augmentation de capital

Il s’agit d’émettre de nouvelles actions  ou part social. On demande au ancien partenaire ou associé d’ancienneté de nouveaux titre ou de trouver de nouveaux actionnaire.

– Avantage: il n’y a pas de coût  à part les dividendes s’ils sont présents, et cela permet de maintenir la stabilité financière de l’entreprise puisqu’elle n’a pas d’endettement

-Inconvénient : risque de diluer la propriété  l’entreprise et cet apport peut être limité en fonction des actionnaires et associé.

 

B) Les solutions proposés  par els organismes financiers

1) Le crédit classique

Ils ‘agit d’un emprunt effectué  auprès d’une banque. L’entreprise devant rembourser par mensualité (ou annuité) l’emprunt + le taux d’intérêt fixé.

– Avantage : On conserve le contrôle de l’entreprise, c’est une procédure relativement simple ou les coûts sont prévus. Cela permet de coïncider la durée de l’investissement avec la durée de l’emprunt.

-Inconvénient : Un coût qui peut être élevé. L’accès est limité en fonction de la solvabilité. Risque sur la stabilité financière.

2) La location financière ou location longue durée

C’est une location simple sans option d’achat.

Avantage : Permet d’avoir toujours du matériel neuf en fonctionnement. N’agit pas sur la capacité d’emprunt futur.

Cela n’augmente  pas l’actif de l’entreprise.

Inconvénient : Le coût est élevé.

3) Le crédit bail ou location vécu option d’achat

Il permet a l’entreprise d’acquérir un bien en louant, a la fin du contrat elle a le choix entre 3 option :

  • Restituer le bien
  • Le racheté à une valeur fixer à l’avance
  • Continué la location avec un loyer amoindri

Avantage : Bonne connaissance du bien a l’achat. Permet une certaine souplesse entre les  3 options possible et en fonction des besoin de l’entreprise. Conserve la capacité d’emprunt de l’entreprise.

Inconvénient : Coût plus élevé avec l’emprunt

 

C) Les modalités de remboursement d’un emprunt

 

1) Les principes d’amortissement d’un emprunt

Du point de vue de l’emprunteur, un emprunt présente la caractéristique suivant

  • Il reçoit immédiatement une somme que l’on va appeler V0 correspondant au montant de l’emprunt
  • Il devra rembourser cet emprunt par plusieurs périodicité : RN
  • L’ensemble des amortissement de l’emprunt correspond au montant de l’emprunt  donc V0 = V1 +V2 +Vx ….
  • Il doit payer un intérêt au prêteurs, ce dernier est calculé sur le capital restant du en début de période.
  • A chaque période, l’emprunteur devra verser une somme que l’on nommera annuité, mensualité ou trimestralité

Mensualité = Amortissement de l’emprunt ( Rx) + Intérêt

Pour établir un tableau de financement, nous devons avoir les informations suivantes :

  • La modalité de remboursement :
  • Par mensualité constante
  • Par amortissement constant ( Rn tous equivalent)
  • Remboursement a la fin
  • La fréquence de ralentissement ( par an, par mois, par trimestre
  • La durée du prêt
  • Le taux d’intérêt

 

2) Remboursement de l’emprunt par amortissement constant

Exemple : Emprunt remboursable par amortissement constants

Capital : 100 000 €

Durée de l’emprunt  : 5 ans

Taux : 8.7 %

Versement : Annuel

 

Solution

-Amortissement constant = 100 000 € / 5 = 20 000 €

-Intérêt de la 1ère année = 100 000 x 8.7 % = 8700 €

-Anuité de la 1ère année = 20 000 + 8700 = 28700

-Intérêt de la 2ème année = 80 000 x 8.7 % = 8700 €

-…

 

8,70% 5
Date Capital restant du Intérêt Amortissement Annuités
V0 I1 = i * V0 A = V0:nombre de remboursement a1 = I1 +A
1 100000 8700 20000 28700
80000 6960 20000 26960
60000 5220 20000 25220
40000 3480 20000 23480
20000 1740 20000 21740
total 26100 100000 126100

 

3) Le remboursement par annuités constante

Dans cet modalité, ce sont les versement  qui sont constante, pour calculer, on fait :

A = V0 * (taux d’intéret i / 1 – (1+i)^-m

 

Share this Story:
  • facebook
  • twitter
  • gplus

A propos de Gaetano Notorio

Laisser un commentaire