Jan.01

Comment créer un sondage probabiliste et non probabiliste ?

 I) Étape avant questionnaire

 

A) Les objectif

Une réflexion est nécessaire pour appréhender clairement la raison de l’étude. Il faut donc se fixer  un objectif précis  de ce que nous voulons faire. Donc des informations que nous voulons obtenir grâce à l’enquête. Il faut donc établir un cahier des charges (déterminer les informations que nous voulons savoir)

 

B) Les contraintes

La prise en compte des contraintes :

  • Le budget : Il faut qu’un budget soit alloué à l’enquête car cela à un effet sur le nombre de question et de questionnaire. Il y aura donc en effet sur la représentativité des résultats par rapport à la population mère.
  • Les délais : Le choix du mode d’administration et la rédaction des questions dépendent  du temps disponible pour mener l’enquête

 

C) constitution de l’échantillon

La constitution  de l’échantillon, de manière général, le recensement  est écarté. L’échantillon destiné à représenter  la population mère et doit donc permettre d’obtenir les résultats  aussi proche que possible de ce que on aurait obtenu pour un recensement.

  • Définir la population mère (base de sondage)
  • La taille de l’échantillon :

 

1)  Méthode Probabiliste

Si il est Probabiliste  on applique al formule suivante : n = (t² x pq)/e²

On ne peut utiliser  une méthode probabiliste que si l’on dispose  de la liste exhaustive des individus constituant la population mère afin que chacun ait la même possibilité d’être sélectionner. Pour constituer  l’échantillon souhaité, on prélève au hasard, parmi eux, des unités de sondage.

Sondage aléatoire : A partir de la base de sondage retenue, on organise un tirage au sort. Si la base est constituée des clients d’une entreprise, tous sont numérotés puis tirés au sort.

Sondage stratifié proportionnel : Lorsque la population mère est divisible en groupes homogène (strates)  on réalise un sondage aléatoire dans chaque strate préalablement définie. L’addition de ces sous-échantillons va constituer l’échantillon total.

Sondage stratifié a fraction sondées variables : idem que ci-dessus, mais le taux de sondage est différent selon les strates. Pour les enquêtes menées dans la distribution, la société d’études utilisent cette méthode en appliquant  des taux de sondage différent selon le type de points de vente.

Sondage à plusieurs degrés : cette méthode, surtout utilisée dans les sondages politiques, consiste  à effectuer plusieurs tirages au sort successifs. Pour estimer les résultat d’un scrutin national, on procède  de la façon suivante: tirage au sort des département, puis des cantons ou des villes dans les départements sélections puis des bureau de vote  dans les cantons puis des électeurs dans ces bureaux de vote.

Sondage en grappe : on choisit aléatoirement des sous-groupes (grappes) parmi la population  mère et on interroge tous les unités de chaque grappe. Le nombre de grappe doit être au minimum de 30. Lorsque les grappes sont constituées par des zone géographique, on découpe le territoire où l’enquête est menée en zone de taille équivalente, on procède au tirage au hasard de ces zone, on établit  la liste des unités statistique y résident et on les interroge

 

2) Méthode Non probabiliste

Il est Non probabiliste (pas de liste exhaustive de la population de base), on définit  sur notre population de base.

Définition et dénombré approximativement la population de base

Si 1/7 est possible : on a un échantillon dit « exhaustif ».

Si 1/7 pas possible : on évalue la taille de l’échantillon a partir des contraintes:

  • Temps : Plus que 5 jours
  • Budget : Nombre de conseiller : 2
  • Nombre d’enquête : 420
  • Temps d’administration : +/- 5 min + 5 minute d’attente + 10 minutes

5 x7 H = 35H

2 X 35 = 70H

70 x 60 = 4200  minute Questionnaire

4200/10 = 420 questionnaire à confronter avec la taille de la population de base pour  confirmer

 

Méthode des itinéraires : Les enquêteurs se voient  imposer un itinéraire très précis  sur lequel  ils vont constituer leur échantillon. Dans une rue, on interrogera tous les 4 numéros d’habitation, les personnes habitant le 2 ème étage. En cas d’absence on passera au numéro suivant. Dans un supermarché, on interrogera  une à 12 h puis une personne toutes les 4 de 12h  à 14 h  à la caisse 6 etc…

Méthode des quotas : L’échantillon doit respecter la même structure que la population  à étudier. La méthode consiste à définir  une stratification dans al base de sondage en fonction de critères que constituent a priori, des facteurs explicatifs de son comportement. on applique ensuite cette stratification à l’échantillon. Si la base de sondage étudiée a les caractéristiques suivantes :

  • Sexe : femme 60 %, homme40 %
  • Age : 15-24 ans = 30 %, 25-34 = 50 % et 35 et plus = 20 %
  • Lieux d’habitation : centre-ville 80 % et banlieue 20 %

L’échantillon devra respecter la même composition, dans les mêmes proportions.

 

D) Méthode d’administration

METHODE D’ADMINISTRATION
Mode Avantage Inconvénient
Face à face / Dans la rue / lieu de vente -Enquête courte qui nécessite une explication  ou interaction et une grande sincérité-taux de retour élevé

-Temps de réalisation court

- Les qualités de communication de l’enquêteur-Couteux
Téléphone -Questionnaire court- Adapté à la zone géographique -coût élevé-Question fermé

 

Internet -Questionnaire long-coût très réduits

-Résultat très rapide

-Peu de retour
Par correspondance -Questionnaire peut être long mais précis -Retour lent et pauvre

 

II) Rédaction du questionnaire

 

A) Différente formes de questionnaire

La structure du questionnaire doit respecter l’ordre  suivant : on part du général  vers les questions les plus précises

 

B) Formulation des questions et Structure des questions

Les questions signalétiques se placent  a la fin sauf s’il s’agit de question filtre. Les questions ne doivent pas comporter de termes techniques, de mot liée a des interprétation ou encore de mot vague comme « souvent »

Eviter les formulation négative, et utiliser différent type de question (ouverte, fermer, QCM, à echelle)

Ne pas poser  2 question en une.

 

C) Test du questionnaire

Elle doit se faire sur un petit échantillon de la population mère et faut qu’il soit représentatif : minimum de 20 pour pouvoir le corriger. Pour nous ca sera sur 10 % de la population à interroger.

 

D) Tirage et briefing des enquêteurs

 

III) L’interprétation des résultats

                              

A) Corriger si quotas non respecté

Ex : 8 femmes au lieu de 11

(7 qui on dit oui et 2 qui on dit non)  * 11/8

 

B) Dépouillement

Avant la saisi, il faut trier les questionnaires et préparer les questions et lien que l’on va entrer dans ethnos.

Ces logiciels vont permettre d’éviter les erreurs de comptage. Il faut choisir le type de trie que l’on fait dans les comptages :

  • Trie filtrer: si il ya 3 question enchainée, il faut filtrer la question 3 par rapport à la 2 et filtrer la 2 par rapport a la 3. Il permet de stratifier les réponses ou de sélectionner les unités de sondage appartenant ou pas a la population mère.
  • Trie a plat : Uniquement pour compter un type de réponse a une question. Il permet un simple dénombrement. C’est le plus simple.
  • Trie croisée : Quand on els choisit avant de les rentrer dans ethnos, c’est à dire qu’on présume qu’il ya des corrélations entre CSP, âge ou achat de tel produit et on veut les vérifier. Il présume une relation de cause  à effet de plusieurs variables. Ce sont ces trie la qui permettent l’analyse.

 

C) Analyse des résultats

Se fait a partir d’aide de graphique ou de diagramme et ne doit pas être un commentaire : on doit expliquer

Share this Story:
  • facebook
  • twitter
  • gplus

A propos de Gaetano Notorio

Laisser un commentaire